Un an après le Pacte, Dominic Champagne ne désespère pas

Un an après le lancement du Pacte pour la transition, Dominic Champagne estime que le projet de mobilisation a contribué à amplifier le débat sur le climat au Québec, même si l’objectif de signataires fixé au départ n’a pas été atteint. Il critique toutefois sans détour la classe politique, qui continue selon lui d’ignorer complètement la science et l’urgence d’agir pour éviter le naufrage climatique.

« Il y a un peu plus de 284 000 citoyens qui se sont engagés à poser des gestes pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Mais le gouvernement Legault n’a pas signé le Pacte, pas plus que le gouvernement Trudeau.

Plus d'information dans LeDevoir.com. Lien externe 

Une initiative de

Fondation Monique Fizt Back

Partenaires

Gouvernement du Québec Fonds vert du Québec