Le Québec est prêt à réduire davantage ses GES pour 2050

Le ministre de l’Environnement, Benoit Charette, a fait savoir, mercredi, que le gouvernement était ouvert à fixer une cible encore plus ambitieuse, mais pour plus tard, soit 2050.

C’est le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) qui a demandé cet automne aux États de faire plus d’efforts, pour éviter de graves bouleversements climatiques.

Plus d'information dans LaPresse.ca. Lien externe 

Une initiative de

Fondation Monique Fizt Back

Partenaires

Gouvernement du Québec Fonds vert du Québec