Climat: il n'y a plus une minute à perdre pour éviter le pire, avertit l'ONU

La mise en garde lancée mardi par l’ONU est plus claire que jamais : si le monde remet encore à plus tard les actions immédiates et radicales nécessaires pour réduire les émissions de CO?, la catastrophe climatique ne pourra plus être évitée.

Pour garder un espoir de limiter le réchauffement de la planète à 1,5 °C, ambition idéale de l’Accord de Paris sur le climat, il faudrait réduire les émissions de gaz à effet de serre de 7,6 % par an, chaque année dès l’an prochain et jusqu’à 2030, selon le rapport annuel du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE). Soit un total de 55 % de baisse entre 2018 et 2030.

Tout retard, au-delà de 2020, rendrait « rapidement l’objectif de 1,5 °C hors de portée ». Et même pour espérer limiter le réchauffement à 2 °C, il faudrait réduire les émissions de 2,7 % par an de 2020 à 2030.

Pour en connaître davantage, lire LeDevoir.com. Lien externe 

Une initiative de

Fondation Monique Fizt Back

Partenaires

Gouvernement du Québec Fonds vert du Québec